Livre d'Or

Nous vous remercions d'avoir visité ce site

et vous invitons à laisser vos commentaires dans le livre d'Or.

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    janssen de boussiers anne (mercredi, 23 janvier 2013 15:13)

    magnifique que de belles images
    merci

  • #2

    Maud (mardi, 19 février 2013 06:51)

    Thierry est mon père de coeur, c'est pourquoi je tenterai d'être objective dans ce qui va suivre.
    Cet homme, cette force de la nature, vaut le détour !
    Cette façon de travailler avec les animaux, cette façon de les comprendre ou encore de pouvoir communiquer avec eux est tout simplement... captivant !
    Quelques mots pour lancer la marche, sa façon de se tenir, son regard... Avez-vous vu le film "L'homme qui murmurait à l'oreilles des chevaux" ?
    Thierry en est la version française, avec des vaches !
    C'est un réel plaisir que de le regarder travailler et je dois avouer que je suis chanceuse de pouvoir partager ces moments là.
    Je peux vous promettre qu'il vaut la peine d'être vu ! C'est avec toute sa générosité et l'amour qu'il a pour son métier qu'il vous laissera un merveilleux souvenir.

  • #3

    Kuznik Bertrand (dimanche, 25 août 2013 15:01)

    un très grand bonjour,

    en voyant cette photo avec vos 2 boeufs blancs,
    j'ai aussitôt pensé à mon grand père qui avait une ferme à Seil,
    qui travaillait de la même manière... il y a 50 ans...
    fabuleux...
    un jour , en vacances chez mes grands parents, un boeuf s'est détaché, il a quitté l'étable, j'étais seul, j'avais 6 ans, compte tenu de l'impression de l'importance qu'avait ses animaux de travail, je me suis décidé à le faire rentré sur sa paille,
    j'ai pris mon courage à deux mains, oui, les deux, j'ai attrapé l'anneau du museau, lui ait demandé de reculer, il s'est exécuté à ma plus grande fierté...
    personne ne m'a cru, à part mon grand père en voyant le noeud d'attache que je n'avais pas fait aussi bien que lui.

    merci de votre exemple , de vos choix de vie

  • #4

    Michel Nioulou (mercredi, 22 janvier 2014 22:56)

    Je viens de faire à nouveau un petit tour sur votre site.
    Il est vraiment beau et bien fait.
    Je vais faire un article sur celui-ci dès que possible.
    J'avais déjà mis des liens sur mon blog des attelages bovins d'aujourd'hui, mais cela mérite vraiment plus d'exposition.
    Surtout, bravo pour le travail avec les attelages. Vous êtes vraiment un très bel exemple parmi la soixantaine d'exploitants et prestataires de services qui utilisent partiellement ou totalement la traction bovine dans leur travail au quotidien.
    A dès que possible par chez vous.
    Michel Nioulou

  • #5

    Béa de la Nièvre (dimanche, 09 février 2014 10:34)

    Pour moi qui ne suis pas loin du Morvan, patrie des galvachers, c'est un réel plaisir de visiter votre site. Votre travail fait partie de notre patrimoine! J'espère que vous ferez des émules! Certains vignerons ont repris le cheval pour le travail de la terre dans leurs vignes.
    Amitiés
    Béa

  • #6

    BOB (dimanche, 07 septembre 2014 11:13)

    Bravo Thierry pour le magnifique travail que tu réalises sur le terrain et en communication: bien faire et bien faire savoir c'est important pour transmettre ce patrimoine culturel aux futures générations
    BOB ALQUIER-DUPIN DE SAINT GERMIER

  • #7

    Yves Soulet (lundi, 15 septembre 2014 00:05)

    Campestral d'Aureville - 14 septembre 2014
    Je t'ai rencontré aujourd'hui à Aureville où tu es venu présenter le travail avec une paire de boeufs.
    Ce petit mot est destiné à te remercier mais aussi il s'adresse à tous ceux qui t'ont déjà rencontré ou te rencontreront. Je veux leur dire que, soit leurs grands-parents, soit leurs parents, soit eux-mêmes lors qu'ils étaient jeunes, ils ont mangé du pain fait avec du blé cultivé sur des champs labourés et moissonnés avec des attelages de boeufs.
    Quelle que soit leur position dans la société technologique actuelle, ce qu'ils font, ce qu'ils savent et ce qu'ils découvrent, a été possible par le travail d'hommes vaillants qui savaient se faire aider par des animaux.
    Qu'ils ne l'oublient pas !
    Merci à toi Thierry, de continuer cette activité, encore rentable tant sur le plan économique que sur le plan écologique ( comme expliqué sur ton cite) et merci de la faire connaitre.